Toiture Meunerie

Le gros chantier des mois d’aout et septembre à été la toiture de la Meunerie. Après un gros week-end de détuilage avec à peu de choses près la même équipe qu’au printemps, la réfection a débuté avec la reconstruction de la cheminée en briques. Ensuite nous avons posé les chevrons neufs sur la charpente existante. Le calage a été fait à l’aide d’un laser réglé pour tracer la plan de chaque pan.

La suite était semblable aux autres chantiers de toiture : pare-pluie rigide, contres-lattes, lattes et tuiles. Sauf que là nous avons réussi à faire le tout en un peu plus d’un mois avec la pose des tuiles. Il est vrai que sur ce bâtiment, elles sont neuves et moins nombreuses au mètre carré…

Il ne restera plus qu’à fabriquer et poser les trois verrières centrales.

Atelier pour la scierie

Le chantier de charpente de l’atelier de Tobias a débuté en mai. Sciage de 10m3 de bois, taille des fermes et levage du tout a l’aide du Mécalac. Puis pose et raccordement des 100 panneaux solaires de la toiture. Le bâtiment a commencé à produire de l’électricité début juillet.

Mise hors d’eau de la longère

Etalé sur plusieurs mois, la toiture de la longère à bien avancé.

Dépose et récupération des tuiles, remplacement de certaines pannes, remplacement des chevrons, puis pose du pare pluie et des contres lattes.
Le lattage a également commencé au mois de juillet.

Un chantier contraignant en raison de la présence de nos biens sous le toit.

Façade Ouest :

 

Et façade Est aussi ! Sans la partie dépose de tuiles puisque qu’on l’avait fait presque 2 ans auparavant :

Toiture longère : ça avance…

Entrecoupée de plein d’autres choses à faire ici, la toiture avance finalement un peu.

Pose des pannes sur l’autre versant, maçonnerie des départs de souches de cheminée, chevronnage et pose du pare-pluie (enfin !) et des premiers Vélux.

1/6 ème de la longère est hors d’eau. C’est rassurant. Maintenant il va falloir couvrir. Bientôt on l’espère.

On démarre la toiture de la longère

Avec l’aide de Clem, Pascal et Laetitia on commence la découverture de la longère. La partie en ardoises en priorité car la charpente y est en très mauvais état. 4 pannes doivent être remplacées. Le travail de maçonnerie est donc conséquent. Grâce au coup de main de Jacques, Julien et Florian nous avons découvert un pan en à peine quelques heures. (Et en récupérant les ardoises !)

Après avoir hissé et scellé la faitière, nous pouvons nous en servir d’appui pour hisser les autres pannes. Ajustements et maçonnerie ; et le chevronnage peut commencer.

Avencement de la charpente

Pose des chevrons, coffrage et coulage des arases des pignons, reconstruction de la cheminée, pose de l’écran de sous-toiture.

Charpente

Construction et mise en place des deux fermes puis des pannes.